Vendredi 2 décembre – Vêtements des orateurs

La deuxième séance du séminaire du laboratoire junior Himation portera sur les métaphores vestimentaires dans les discours théoriques rhétoriques et aura lieu le vendredi 2 décembre dans la salle D2-017 de l’École Normale Supérieure de Lyon.

Nous aurons le plaisir d’entendre Mélanie Lucciano (Université de Rouen) qui présentera une communication intitulée “Les chaussures de la rhétorique : adapter son discours comme on ajuste ses chaussures” ainsi que Charles Guérin (Sorbonne Université) dont la communication portera sur “Quasi persona mutata : métaphore du vêtement et transformation oratoire dans la rhétorique latine classique”.

Résumés:

Mélanie LUCCIANO : “Les chaussures de la rhétorique : adapter son discours comme on ajuste ses chaussures”

Dans le débat l’opposant à Crassus au premier livre du De oratore de Cicéron sur la définition de l’orateur idéal, Antoine développe l’idée que, loin de se rattacher à l’idéalisme de la République platonicienne (De or., I, 224), l’orateur doit ancrer son propos dans une vision concrète du monde pour parvenir à l’efficacité. Citant et entremêlant les exemples des échecs de la rhétorique que sont P. Rutilius Rufus et Socrate (De or., I, 227-233), Antoine évoque un épisode peu diffusé dans la latinité, le refus du philosophe athénien d’utiliser le discours de défense rédigé par son ami Lysias sous prétexte que ce discours, tout comme des chaussures de Sicyone, serait inadapté. Cette anecdote, dont on trouve trace chez Diogène Laërce, permet, par la mention des chaussures de Sicyone, de travailler la notion d’adaptation ou encore d’écart dans la pratique de la parole oratoire par rapport au decorum romain, mais aussi la question de l’articulation entre beauté et harmonie – au sens d’adaptation des propos à la personne qui les prononce. De fait, le rapprochement métaphorique entre l’art de la rhétorique qui, par amplificatio, rend grand ce qui est petit, et la technique du cordonnier qui adapte le cuir au pied devient alors proverbial, chez Plutarque, ou encore Montaigne. Nous pourrons également nous interroger sur la figure du Socratique Simon le Cordonnier, défini par sa liberté de parole, et un des modèles des philosophes cyniques, qui vont pourtant pieds nus – l’ironie de la situation n’ayant d’ailleurs pas échappé au cyrénaïque Aristippe !

Charles GUÉRIN : “Quasi persona mutata : métaphore du vêtement et transformation oratoire dans la rhétorique latine classique”.

À partir d’une sélection de textes rhétoriques républicains et impériaux (Cicéron, Sénèque le père, Quintilien), cette communication explorera l’usage de la métaphore du vêtement dans les réflexions anciennes sur le statut des qualités culturelles, oratoires, stylistiques et linguistiques. On montrera comment la métaphore vêtement, dans le cadre de la pensée rhétorique, permet de formaliser la possibilité d’une évolution ou d’un changement – positifs ou négatifs – dans les caractéristiques individuelles.

Nous espérons vous retrouver nombreux à l’occasion de cette deuxième séance du séminaire.

Comme pour les précédentes séances, celle-ci se tiendra en format hybride et sera accessible à partir du lien suivant :

https://teams.microsoft.com/l/meetup-join/19%3ameeting_YTM2Y2VlZmItNGI1MS00NDBlLWE4MmItYWVmZmM2YmQ1MjAw%40thread.v2/0?context=%7b%22Tid%22%3a%22970d5a38-c648-47a9-b305-9feb33e86cce%22%2c%22Oid%22%3a%2261ab09d3-3e95-435a-ae7f-9fafd0742f39%22%7d

 

 



Citer ce billet
Himation (2022, 9 novembre). Vendredi 2 décembre – Vêtements des orateurs. Himation - Laboratoire junior. Consulté le 12 juin 2024, à l’adresse https://himation.hypotheses.org/189

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.